#Madagascar devant sa télé

Salut à toi peuple d’Anosibe, toi qui ne gagnes pas assez par mois pour payer la JIRAMA, mais quand même tu as fait des économies pour te payer une télé chez ton marchand Karana préféré, celui qui ne s’est pas fait kidnapper, parce que c’était le mondial. Toi qui aimes bien acheter « Basy Vava » parce que c’est pareil à l’Express de Madagascar, en moins cher et tout aussi vide de contenus. Ceci étant, je tiens déjà à dire que toute ressemblance à des faits existants ou ayant existé dans ce blog, passé, et à tout jamais ne sont que le fruit du hasard. Si ce n’est pas suffisant, je tiens à préciser que le blog est hébergé aux USA et que par conséquent je suis couvert par la constitution américaine. Et si tu n’es pas content, laisse-moi te dire que mon tonton est ministre, et aussi député, et aussi conseillé spéciale du président, et aussi magistrat, et aussi avocat … Alors ne faits pas chier. Lire la suite

Madagascar, la photo et toi … (ou moi)

Salut à toi peuple d’Anosibe, toi qui es la star de Madagascar Action Plan, du Programme alimentaire Mondial, de l’Organisation Mondiale de la Santé, de la Banque Mondiale, de je ne sais plus quel ministère et quel autre organisme non gouvernemental. Mais ne te méprends pas peuple d’Anosibe, tu es célèbre, mais tu ne mangeras jamais en un mois ce qu’un pasteur évangéliste mange en une journée. Tout ce qu’ils veulent de toi c’est ta tête sur une photo. Ça leur permet d’avoir plus d’Argent.
Cette petite introduction faite, venons-en au vif du sujet : la photographie. Ce qu’il faut savoir de la photographie (en générale) : c’est qu’elle ne capture pas l’âme de ceux qui sont pris en photo. Maintenant ce qu’il faut savoir de la photographie à Madagascar : c’est que c’est de la photographie à Madagascar ; puisque Madagascar est un pays du tiers-monde, nos photos restent des photos du tiers-monde. Mais pas seulement … Si vous voulez bien me suivre pour ce petit cours de photographie, je vous en dirai plus. Ne vous en faites pas c’est gratuit (de toute manière vous n’avez pas les moyens de me payer, alors…). Lire la suite

Film Vita Gasy

Salut à toi peuple d’Anosibe, toi qui ne comprends rien au telenovela sauf lors ce que l’héroïne pleure, car tu n’as pas ton CEPE. Toi qui achètes ta collection de « films Gasy » à 1.500 Ar pour cinq films.
Pour ceux qui n’ont pas la collection de cinq « films Gasy » pour 1.500 Ar, je vais faire un petit cours de cinéma « vita Gasy » vite fait, à travers des films dont vous avez surement déjà entendu parler et que vous n’avez peut-être pas envie de voir. (Bande annonce : Rafoza sarotiny 9, Deux 104, Hatraiza Andriamanitra 2 et I Neniko 3).

Lire la suite

Un bon gasy en 56 Tweets

Depuis un petit bout de temps sur twitter. Des groupes de personnes s’amusent à faire le portrait du bon madagascarien , ses qualités comme ses défauts tout ça avec un humour…. assez … bref.  Je vous présente donc ici la littérature en 140 caractères de @ThonyMg (c’est à dire de moi-même)  sur le sujet. Chacun le prendra ensuite comme il le veut. On y va !!!

#UnBonGasy
#UnBonGasy
  1. #unBonGasy a déjà donner pour construire le Rova et trouve normal qu’il manque encore 11milliards d’Ar.
  2. L’eldorado d’#UnBonGasy s’appelle la France s’il n’y arrive pas il y a toujours Ambatobe
  3. #unBonGasy ne comprend pas pourquoi #lesgens vont au cookie shop alors qu’on peut avoir un café de meilleur qualité pour 50ar.
  4. #unBonGasy est miséricordieux c’est pour ça que @blueline_mg et @donsmokilla ne sont pas encore morts brûlés vif. Lire la suite

Discours du président de la HAT, Andry Rajoelina à l’ONU (1)

Un petit tour sur le blog de Ndimby j’ai pris une aspirine. Après la lecture de celui-là, vous en prendrez une autre. On parle beaucoup du discours d’Andry Rajoelina à l’ONU . Je me suis demandé pourquoi ne pas aussi faire une analyse de ce discours ? Et bien voici le résultat. Disons la version 1.

La première étape d’une analyse de discours est de faire l’inventaire des éléments linguistiques. Une liste en somme. À partir de là, on tire une première hypothèse. Voici ce que j’ai trouvé, et voici mes hypothèses à vous de trouver la vôtre.

ça mixe grave !!!!

1388 mots : il y en a suffisamment pour confirmer ma théorie les politiciens parlent, parlent et parlent beaucoup et n’agissent pas.

152 adjectifs (dont 115 qualificatifs) : Franchement pour qualifier quoi ?

118 épithètes : Pour le style, c’est toujours bien de dire « reconnaissance universelle », « moyens pacifiques », même si on ne sait pas trop ce que ça veut dire ou qu’on sait mais on s’emballe les …

53 phrases : une moyenne  de 26.188 mots par phrase. Obligatoirement ce sont des phrases complexes (je suis prêt à offrir une glace à celui qui fera une phrase simple avec 26 mots), comme la situation d’ailleurs.

38 paragraphes (def : Division d’un texte en prose présentant une certaine unité de sens). 53 phrases sur 38 paragraphes ? He !! On est à l’ONU et ce n’est pas un poème.

166 verbes (116 sans auxiliaires) bof ! sans commentaires… (tiens une rime)

            65 % au présent : « bah we je suis à l’ONU c’est ça mon présent, la classe, t’as déjà vu David Guetta ou Bob Synclar à L’ONU ? … »

            30 % au passé : « Si j’avais plus de 70 ans, j’en parlerais beaucoup… »

            Et 4 % au futur : « Je ne prévois pas d’avenir pour Madagascar, alors pourquoi j’en parlerais. »

81 conjonctions

             57 de coordinations : il faut unir Abus et pouvoir, crise et famine, mort et violence… c’est pour ça qu’il y en a beaucoup

Lire la suite