En passant

Toi à qui on a promis la fin de la transition en 2011, la fin du monde en 2012, la prise de pouvoir de Mahiol en 2013, la fin de la crise en 2014. Mais comme toutes les fois où on t’a promis une vie meilleure, tu n’auras que tes yeux pour pleurer. Mais courage peuple d’Anosibe, ton nouveau président est le roi du plagiat … enfin de la copie. Et peut-être qu’il saura copier les réussites des autres pays.

Ceci étant, l’année 2014 s’annonce comme de bon augure pour le madagascariens. Le photographe « professionnel » va maintenant pouvoir se distinguer des « amateurs ». Oui pour être professionnel selon la conférence de presse de l’UPPM, il faut avoir en plus de l’appareil qui coute plus que 1 an de salaire d’un tireur de pousse-pousse d’Anosibe ; un studio pour les séances de shooting et de shoot-in (je n’invente rien du tout). On va juste dire que les photos et le professionnalisme ne se trouvent plus dans le pré (pas trop drôle …mais il fallait que je la sorte).

2014 se présente aussi comme la victoire de La City sur les squatteurs, sur ceux qui veulent une bière au vrai prix de la bière. Vu le nombre d’affiches avec interdiction de manger de la bouffe de dehors dans tout le premier étage. Le mec avec sa bière de chez Shoprite a intérêt à se faire discret. (un peu d’autopromotion: Je vois là une victoire de mon blog contre lui-même). Mais aussi, une victoire de La City contre les pauvres. Car, si Anosibe reste sous les eaux, les ordures, et la peste depuis la saison des pluies. La City, Leader Price … et tous ceux qui les entourent arrivent à faire sortir de l’argent de la poche magique des autorités publiques pour éviter que les voitures des bourgeois ne soient pas trop dans l’eau.

Lire la suite

Publicités

Salut à toi peuple d’Anosibe

Mariage électoral, des sous et des dessous

Salut à toi peuple d’Anosibe. Toi qui un mois durant a vécu au rythme de Princio et de Lianah, de Bilo et Black Nadia, de Stiliva, de Jerry Markos de Various Artistes et de Bako Manga (quoique  c’était une horreur). Toi qui as entendu fédéralisme par ici, écologisme par la, refondation totale de Madagascar, ou même chambre 23 … oups … je veux 3e chambre.

Pendant tout un mois, on t’a dragué ; on t’a trouvé beau ; on a compris que tu avais faim ; on a compris que tu étais mal habillé et on t’a donné des t-shirts, de lambawany, des casquettes ;  et plus important encore on sait que tu existes.

Pendant tout un mois, 33 mecs t’ont fait la cours (bon il y a aussi des femmes, restons ouvert d’esprit). Ils étaient beaux (« mba misy jerena lehilahy beau-gosse ») ; ils peuvent soigner tous tes maux, ils étaient intelligents(oui, c’est volontaire) avec des diplômes que tu n’auras jamais ;  ils sont expérimentés avec tant d’années comme ministre des Finances, comme Vice premier-ministre ; ils ont sacrifié leurs vies pour toi (pourtant ils sont toujours vivants) ; ils ont fait de la prison pour toi (et aussi pour des chèques sans provision) ; ils véhiculent la continuité (une continuité dans la crise ce n’est pas très intelligent). Bref, tu es tout pour eux. Mais ce mois est maintenant terminé, maintenant tu dois choisir, ton choix compte à ce qu’il parait. Tu dois choisir avec qui tu partageras ta couche et surtout tes richesses. Lire la suite

Madagascar, la photo et toi … (ou moi)

Salut à toi peuple d’Anosibe, toi qui es la star de Madagascar Action Plan, du Programme alimentaire Mondial, de l’Organisation Mondiale de la Santé, de la Banque Mondiale, de je ne sais plus quel ministère et quel autre organisme non gouvernemental. Mais ne te méprends pas peuple d’Anosibe, tu es célèbre, mais tu ne mangeras jamais en un mois ce qu’un pasteur évangéliste mange en une journée. Tout ce qu’ils veulent de toi c’est ta tête sur une photo. Ça leur permet d’avoir plus d’Argent.
Cette petite introduction faite, venons-en au vif du sujet : la photographie. Ce qu’il faut savoir de la photographie (en générale) : c’est qu’elle ne capture pas l’âme de ceux qui sont pris en photo. Maintenant ce qu’il faut savoir de la photographie à Madagascar : c’est que c’est de la photographie à Madagascar ; puisque Madagascar est un pays du tiers-monde, nos photos restent des photos du tiers-monde. Mais pas seulement … Si vous voulez bien me suivre pour ce petit cours de photographie, je vous en dirai plus. Ne vous en faites pas c’est gratuit (de toute manière vous n’avez pas les moyens de me payer, alors…). Lire la suite

Image

La City du pauvre

Salut à toi peuple d’Anosibe, toi qui aurais tellement voulu aller au #Twanapéro à la City, mais après avoir vu le prix du café tu t’es dit que 9.000 Ar c’est un peu cher pour du café que tu peux te payer avec 50 Ar. Et en plus 9.000Ar c’est plus que ton salaire journalier en tant que Docker au marché Anosibe. Soit tranquille Anosibéens sans argent, bientôt la City ne sera plus un repère de bourgeois.
D’abord « La City » c’est quoi ?

Il s’agit d’un centre commercial, comme dans les films américains, quand tu entres dedans tu as l’impression d’être en Amérique. Et tu as tellement l’impression d’y être que tu te comportes comme un touriste, tu prends des photos de toi sur l’escalier roulant, dans l’élévateur, devant le magasin de bijoux plaqués or, qui coute plus chers du vrai or chez les Karana. À La City il y des beaucoup de commerçants, et si tu as les moyens tu peux aussi manger là-bas comme tous les autres bourgeois. Attention je n’ai pas dit tu mangerais bien, j’ai dit que tu mangerais comme les bourgeois, et comme tu le sais les bourgeois ne mangent pas beaucoup, ils sont toujours en régime et comme « La City » est un endroit de bourgeois, les commerçants vendent des rations de bourgeois, des rations de régime. Pour te donner une idée, des nouilles spéciales végétariennes coutent environ 11.000Ar. Donc pour manger une ration de nouilles presto de 450Ar plus quelques plantes vertes, tu dois payer environ 25 fois plus cher. Et pour bien apprécié ta bouffe et surtout le prix. On te donne une vue imprenable sur la pauvreté, la misère, la pauvreté, la misère, la famine, la pauvreté, la merde … Peut-être que comme ça tu apprécieras plus ta bouffe, car tu imagines, que dis-je, tu vois que l’autre côté il y a des gens n’ont rien à manger. Lire la suite

Comment la JIRAMA te déleste de ton argent

Salut à toi peuple d’Anosibe, toi qui arrives à voir ta télé nouvella préférée malgré l’absence d’électricité dans ton trano sachet. Toi qui te lave, fais la vaisselle, pisse et chie dans le même canal que tes 300 voisins du trano sachet. Et pour les autres, salut à vous aussi.

Et bizarrement, comme d’habitude cet article parlera des autres des autres. Et plus particulièrement d’un cas que tout habitant de Madagascar, qu’ils habitent à Anosibe ou à Ambatobe ont déjà connu : la JIRAMA (enfin je ne t’apprends rien tout est déjà dans le titre)

Pour ceux qui ne le savent pas, et bien la JIRAMA est le fournisseur historique (et le seul pour le moment) en eau et en électricité dans tout Madagascar. Enfin presque tout Madagascar, quand on était petit par exemple c’était l’usine de sucre qui fournissait notre village en électricité et pas tout le temps, seulement à des heures précises et pour les cités de l’usine, et la gendarmerie. Bref, comme je le disais, la JIRAMA est « la fournisseuse historique » de Madagascar, mais pour l’historique de la JIRAMA … heuuuu … Je ne sais pas trop. Tout ce que je sais c’est que la JIRAMA existe depuis assez longtemps pour que ces infrastructures soient totalement pourries, en ruine, naze … (en passant je déteste ce mot : infrastructure). Lire la suite

Trouver du travail à Madagascar ???

Salut à toi peuple d’Anosibe, toi qui a passé les 2 ans, 3ans ou 5 ans de ta vie à te battre avec la ligne 11, les grèves pour ta bourse d’études, car tes parents n’ont pas assez d’argent pour t’envoyer à l’ISCAM ou à l’étranger. Toi qui a espéré être le premier de ta famille à avoir un autre travail que docker au marché d’Anosibe … et tu compares ta vie à la chanson « Soary » de Sareraka… Bon après cette petite introduction, venons au vif du sujet : « comment trouvé du travail à Madagascar ?». La question m’est venue comme ça en cherchant du travail justement. (Puisque c’est mon blog, je vais me permettre une petite publicité : pour tous les employeurs intéressé par mon style « extraordinaire » et ma créativité, la page de contacte c’est ici… :p). La tâche n’a pas été facile, pour faire profiter tout le monde de mes expériences, rien ne vaut un petit article, ou deux… Lire la suite

Film Vita Gasy

Salut à toi peuple d’Anosibe, toi qui ne comprends rien au telenovela sauf lors ce que l’héroïne pleure, car tu n’as pas ton CEPE. Toi qui achètes ta collection de « films Gasy » à 1.500 Ar pour cinq films.
Pour ceux qui n’ont pas la collection de cinq « films Gasy » pour 1.500 Ar, je vais faire un petit cours de cinéma « vita Gasy » vite fait, à travers des films dont vous avez surement déjà entendu parler et que vous n’avez peut-être pas envie de voir. (Bande annonce : Rafoza sarotiny 9, Deux 104, Hatraiza Andriamanitra 2 et I Neniko 3).

Lire la suite