Madagascar, la photo et toi … (ou moi)

Salut à toi peuple d’Anosibe, toi qui es la star de Madagascar Action Plan, du Programme alimentaire Mondial, de l’Organisation Mondiale de la Santé, de la Banque Mondiale, de je ne sais plus quel ministère et quel autre organisme non gouvernemental. Mais ne te méprends pas peuple d’Anosibe, tu es célèbre, mais tu ne mangeras jamais en un mois ce qu’un pasteur évangéliste mange en une journée. Tout ce qu’ils veulent de toi c’est ta tête sur une photo. Ça leur permet d’avoir plus d’Argent.
Cette petite introduction faite, venons-en au vif du sujet : la photographie. Ce qu’il faut savoir de la photographie (en générale) : c’est qu’elle ne capture pas l’âme de ceux qui sont pris en photo. Maintenant ce qu’il faut savoir de la photographie à Madagascar : c’est que c’est de la photographie à Madagascar ; puisque Madagascar est un pays du tiers-monde, nos photos restent des photos du tiers-monde. Mais pas seulement … Si vous voulez bien me suivre pour ce petit cours de photographie, je vous en dirai plus. Ne vous en faites pas c’est gratuit (de toute manière vous n’avez pas les moyens de me payer, alors…).

Image-6-e1326913946399

Pourquoi être « photographe » malgache ?

  • – D’abord commençons par les avantages (il y a un gros pléonasme là, mais personne n’a vu), car vivre de sa « passion » c’est bien, en profiter c’est mieux. Le premier avantage d’être « photographe » à Madagascar c’est la frime. Puisqu’un appareil photo réflex Canon EOS 650D d’occasion coute 350.000 Ar sans accessoires. Pour vous donner une idée de l’argent que ça fait, voici un petit comparatif. Un tireur de poussepousse à Anosibe gagne en moyenne 6.000Ar/jour. Un étudiant de l’École Normale Supérieure reçoit une bourse de 22.000Ar/mois. Un travailleur des zones franches gagne 120.000Ar/mois. Et un photographe « professionnel » gagne plus de 1.200.000Ar en une journée (là, je ne blague pas regardez un peu ça ). Donc vous imaginez la frime que ça représente ?
  • – Deuxième avantage : les minettes, les filles, le sexe féminin… Car depuis un certain temps c’est devenu à la mode d’avoir des « photos pris par un « professionnel » dans son compte Facebook ». Et c’est normal, et pour être « professionnel » il suffit juste de se montrer avec un appareil photo avec un objectif très grand, de créer une petite page Facebook, publier quelque photos sans oublié la mention du copyright qui pour certain fait plus de 15% de la taille de la photo. Et bien sûr si on a une tendance pédophile c’est le terrain de chasse idéale. Les « séances de shooting » se font généralement en terre déserte.
  • – Troisième avantage : la notoriété. Car en tant que « photographe » c’est toi qui as les photos, tout le monde sera obligé de te contacter et même de te supplier pour avoir ses photos ; dans une soirée où c’est TON BOULOT de prendre en photo tout le monde et de le refiler ensuite. Et tu peux même en remettre une couche du genre : « je suis tellement débordé en ce moment, et en plus c’est dans un dossier … oulalala … c’est promis dès que je les trouve je te les file. » … un mois après toujours rien. (t’avais qu’à mieux t’organiser conard !!)

Les sujets

C’est bien beau tout ça, mais pour être photographe il faut aussi photographier. Donc, voyons ce qu’on peut faire pour les sujets.

  • – D’abord les mariages. Un photographe « professionnel » se doit d’avoir dans son album, des photos de mariages. Généralement dans tous les albums de mariages de photographe « professionnel » que j’ai vu. Le mariage est beau, tout le monde rit, les mariés sont plus grands, la belle-mère plus belle qu’en vrai, et la cérémonie dans un palace. Bref le moment était inoubliable. Sauf que dans certains cas les photos du plus beau jour de la vie des mariés, les moments inoubliables ont été pris le lendemain, ou un autre jour que le plus beau jour de la vie des mariés. Car monsieur le photographe ne savait pas s’adapter aux « conditions » du moment.
  • – Deuxième sujet possible : les gens qui sautent, ou les filles dans les champs. C’est dans la tradition des « photographes » de prendre des filles dans des champs. (il n’y a aucune allusion bizarre dans ce que je dis). Ces filles qui ont peur des insectes se retrouvent là, au beau milieu d’une rizière avec une robe neuve. Ou mieux encore, dans le magazine no-comment, pour faire vendre un tailleur de 240.000Ar pour femme d’affaires. Et on prend en photo « une femme d’affaires » assise sur un tronc d’arbre dans une forêt avec le tailleur et les talons aiguilles. Qu’est-ce qu’elle peut bien faire comme affaire dans une forêt ?
  • – Et enfin l’Anosibéens. C’est le sujet préféré de ceux qui veulent faire des concours de photos sur les pages plus « sérieuses » sur Facebook. Et aussi bizarre que cela ne paraisse, les photos d’enfant mort de faim et de choléra rapportent, vraiment beaucoup d’argent. Sans que cela rapporte quelque chose à l’enfant. Si vous vous souvenez, le MAP en était rempli (on leur a juste demandé de sourire), autre exemple, ce concours photo stupide fait par l’Unicef Madagascar : la thématique de base était l’enfance tout court. Et au fur et à mesure du concours c’était le regard d’un enfant. Sans parler du fait que des photos ont été ajoutées au fils du concours et d’autres, qui ont eu un avis favorable du public, ont été enlevés. (Quelle bande de cons !!)

La technique.

Car être « photographe » nécessite une certaine technique, un certain style. Pas comme les photos de ces mecs devant l’Hôtel de Ville. Ce ne sont pas des photographes même si la plupart ont plus de 15ans de pratique (comme me disent certain « vrai » photographe).

  • – Tout d’abord les réglages et la lumière. Beaucoup d’amateurs n’apportent pas assez d’importance à ces choses-là. Ils sont trop pressés. Alors qu’un vrai pro passe plus d’1/2h à essayer tous les boutons de son appareil. Quand il a fini, il fait déjà nuit, mais pas de problème encore quelques petits réglages, un flash et le réflecteur et la photo est dans la boite, même si elle aurait pu être mieux. De notre temps on utilisait de vieux appareils argentiques et on galérait moins. (et puis c’est quoi ce réflecteur qui au lieu de te rendre beau gosse te nique les yeux et te donne un air de con sur la photo… ? )
  • – Les plans et les angles. Je dois dire que c’est le symbole d’une photo réussie, pour certains. Pour réussir cette technique il suffit de placer un objet quelconque en premier plan du sujet et d’essayer toutes les positions du Kama Sutra avec l’appareil entre les mains et essayer de photographier le sujet. Effet garanti.

Et enfin l’artistique.

Car un photographe est un artiste, comme le peintre, comme le poète. Même s’il se foule moins que le plus cancre de tous les artistes (je ne mets pas dedans ces pseudo-peintres néo-symbolistes malgaches). Alors, comment faire de l’artistique ?

  • – Le flou. C’est ce qui rend une photo « artistique ». Peu importe d’où il vient ; un flou, c’est artistique. Si vous ne me croyez pas, vous n’avez qu’à lire Essentielle Madagascar. Avec tout ce flou à l’intérieur et en couverture, on voit tout de suite un magazine d’artistes attardés. On sent une certaine philosophie existentialiste, un message quasi-transcendantal … quand on voit cette fille placée dans un décor magnifique; alors qu’on floute le décor. Du coup on ne sait plus si le décor est magnifique ou pas et en plus avec ces polices de caractère chelou et des couleurs dégueulasses. Le magazine aurait pu s’appeler « La Nausée » (ok … pour ceux qui n’ont pas compris la référence … passez un commentaire 😉
  • – Le noir et blanc. Et parce qu’un certain Pierrot Men est réputé pour son N&B, pour faire artistique de nos jours ; il suffit de faire du noir et blanc. Tu peux prendre ta gueule défoncée par une dizaine de bières pression, une bouteille de téquila, le petit copain de la meuf que t’as voulu serrer, le chien de la voisine et le parebrise d’une voiture. En couleur : ça fait GORE !!!!! , mais en noir et blanc c’est artistique. Et même, si tu prends en photo une crotte de chien écrasé par une voiture. En couleur : c’est dégueu ; en noir et blanc : c’est l’illustration d’un conflit entre l’évolution décadente des richesses et l’inégalité sociale. Représenté par les traces de pneus et la merde de chien.
  • – Photoshop. Savoir utiliser Photoshop, c’est INDISPENSSABLE quand on est « photographe ». Que dis-je ? C’est VITAL même. Car comparé aux autres artistes ? c’est un avantage. Un poète merdique, même s’il sait trop bien utiliser Office ? reste un poète merdique. Mais un photographe merdique qui sait bien utiliser Photoshop devient un photographe moins merdique, ou un photographe « professionnel ». Il faut faire attention tout de même, car si t’es un photographe merdique et qu’en plus tu ne sais pas utiliser Photoshop et bien tu resteras un photographe merdique et ridicule (comme ceux d’Essentielle Madagascar.)

Pour conclure je dirais que j’aime la photographie, mais je n’ai ni les moyens, ni la capacité, ni même l’insolence d’être « photographe » alors je ne m’y risque pas. Et pour des raisons de copyright je n’ai pas téléchargé les photos, j’ai tout de même mis des liens sur les photos. Expliquez-moi jusqu’où se limitent vos copyrights, car à ma connaissance c’est une limitation stricte. Pour ma part je suis sous Créative Commons

PS: Je sais que j’ai la réputation de me « moquer » des bourgeois. Je tiens à dire ce n’est pas toute la bourgeoisie qui sont attardés, non … il y en a d’autres qui sont cons.

Publicités

50 réflexions sur “Madagascar, la photo et toi … (ou moi)

  1. Droit de réponse? 🙂
    – On peut avoir un «bon » salaire et ne pas frimer. Le coût d’une prestation inclût plusieurs paramètres à prendre en compte : le temps passé, les charges (et oui un photographe ça paie aussi des impôts, l’électricité, le carburant, ses assistants photographes), l’investissement (et oui ça ne tombe pas du ciel), l’expérience. Si les clients prennent les photographes à ce prix c’est qu’ils y trouvent leur compte, alors, où est le problème ?

    – Prendre les photos le lendemain du jour J : le concept est simple : le jour du mariage les mariés n’ont pas forcément tout le temps qu’ils veulent pour faire des photos posées (un mariage c’est stressant et il y a mille choses à gérer), ainsi certains préfèrent reporter leur séance photos de couple à une date ultérieure où ils pourront prendre leur temps, être plus relax et ne s’occuper que d’eux-mêmes. Donc quand tu dis «car monsieur le photographe ne savait pas s’adapter aux « conditions » du moment » c’est une fausse interprétation (et puis, on ne paie pas 1 200 000 Ariary pour au final avoir des photos ratées)

    – Concours photos UNICEF : le thème était « Votre regard sur l’enfance » et non « L’enfance ». Et puis certaines photos ont été enlevées car elles n’auraient jamais dû être publiées car non sélectionnées par le jury (erreur d’upload de fichier de la part des organisateurs que tu traites donc ici de « bande de cons », bravo)

    – Le flou : c’est subjectif, c’est un choix de photographe, on aime ou pas. Un flou permet de mieux mettre en avant le sujet, et si le photographe a décidé de flouter l’arrière-plan c’est que peut-être le sujet reste le point le plus important, surtout pour une couv de magazine, n’est-il pas ?

    – Concernant Photoshop et les photographes d’Essentielle Madagascar : pour avoir été photographe pour le magazine, je confirme les photos sont hyper retouchées, mais les retouches sont faites par les responsables de publication (et non par les photographes, d’ailleurs c’est une des raisons pour laquelle j’ai arrêté). C’est bien gentil de les (ou nous) traiter de « merdique et ridicule », mais quand on ne sait pas, soit s’abstient de commenter, soit on prend le temps de faire d’approfondir avant de donner son avis.

    Voilà, j’espère que tu te sentiras moins bête après ce post.

    Cordialement.

    Rindra Ramasomanana.

    1. Non, c’est pas possible, t’es entrain de me dire qu’un photographe dépense en un journée de travail, l’équivalent de 2 mois de travail (salaire) d’un cadre avec plus de 15 ans d’expériences ?
      Je me sens déjà moins bête … quoique …

      1. Quand tu auras du talent, on verra ce que ça vaut .. un mois de salaire ? un an de salaire ? un contrat à la david beckam ? toi qui paye pour un concert l’équivalent de la moitié du SMIC local à un concert de Mahaleo/Ambondrona/Tense Mena/ Jaojoby ?

  2. Tena I LIKE kosa ity e! Voici voila pourquoi je ne me lasse pas de lire ce blog :D.
    Ne reste plus qu’à attendre les réaction des qui de droits 🙂
    —- > Tony Rakoto, citoyen d’Anosibe et fièr de l’être 😀

    1. J’aime l’ecriture décalée et acide des articles de ce blog. J’aime vraiment. je voudrais juste dire que ce billet est aussi la raison pour laquelle a été créé l’UPPM. c’est pas pour dire que les pros c’est nous (oui, j’en fais partie 😀 ), c’est surtout pour réglementer le bordel organisationnel de la photographie à Mada. bonne visite 😉

      http://www.uppmada.com/

  3. Bonjour,

    Le blog du Malagasy typique, sans analyse et sans but. D’ailleurs quel est le but ici ? Pondre un pavé insipide, rageur, et rempli de préjugé ? Que t’ont donc fait les photographes « pro » qui vivent de ce métier pour que tu leur craches à ce point ton venin ?
    Quel est le but de relier le peuple d’Anosibe avec le salaire de certaines organismes ? Toute peine mérite salaire, le temps c’est de l’argent, le talent a un prix. Je ne sais pas au nom de quoi de qui tu parles mais si tu avais un tant sois peu de bon sens (ce que je doute fort), ce n’est pas à toi d’évaluer et de calculer l’investissement que les photographes mettent dans leur travail. Le contrat se fait entre lui/elle et le client, et tu n’as pas ton mot à dire là-dessus. Tant mieux pour toi si tu le fais gratuitement, et tes critiques acerbes ne confirment que l’amertume que tu as dans le cerveau. J’ai bien dit le cerveau car tu n’as pas de cœur, ni d’empathie, encore moins de reconnaissance sur le travail effectué.

    Quant à la qualité artistique que tu remets en cause dans le magazine, as-tu eu au moins le brief et les cahiers des charges des donneurs d’ordres ? Non. Tu n’en sais ni le contenu ni les tenants et aboutissants. Un photographe est payé pour photographié, lorsqu’il s’agit de contrat. Il faut bien qu’il travaille. Quant aux reportages, chacun sa sensibilité, ses sujets de prédilections, tu as le droit de ne pas aimer, mais de là à remettre en cause leur œuvre, de qui se moque-t’on ?

    Une dernière remarque sur photoshop, si tu avais un tant soit peu de culture, tu saurais que dans leurs chambres noires, les photographes de l’ancien temps (que tu mets sur un piédestal) utilisaient mille et une techniques pour « retoucher » leurs photos dans leurs bacs, ajouter des contrastes, modifier les couleurs, accentuer tel ou tel détail, bref du photoshop à l’ancienne.

    Je ne peux même pas prétendre être une photographe amateur, je suis juste passionnée de cet art qu’est la photographie. Mais en lisant ton article, je me dis que tu aurais du faire photographe finalement (tu sais, ces gens que tu dis sans talents, trop payés, et tricheurs). Arrête d’écrire, tu n’as pas assez d’esprit critique, d’analyse et de neurones pour ça.

    Manitra

  4. « Izay miteny aloha no toa marina, mandra-piavin’ny ankilany hanohitra ny voalazany. »- Ohabolana 18:17

    Mbola mila mandinika lalina kokoa ianao, indrindra eo amin’ny hevitra sasany lazainao eto, tsy mitombina ohatra ny EOS 650D 350.000ar occasion izany.

    Mety fiainana niainanao manokana tany no soratanao eto, (mampalahelo fa olona tsy matotra no niara-niasa taminao, je compatis) dia ampidirinao ao anaty kitapo iray daholo ny mpaka sary matihanina rehetra.

    Misy ny misandoka ho mpaka sary matihanina, « saonjo iray lohasaha tsy ilaozan’izay vomanga », toy ny tontolon’ny mpanao gazety ihany io, ao ny matihanina de ao ny jiolahim-boto

    Ankoatran’izay izaho tsy dia hiresaka be fa raha toa ka tena hiresaka amn’ny olona eny Anosibe ise, dia aleo mitady mpandika teny fa izy ireny tsy mahay an’itony teny frantsay itony.

    Mankasitraka

    Mika

  5. Je pense qu’on ne doit pas fréquenter les mêmes photographes comme tu dis parce que ceux que je connais ne sont pas frimeurs (alors que leur travail est vraiment vraiment impressionnant), photographient autre chose que des minettes…et ont vraiment l’oeil. Tu généralise un peu beaucoup à vrai dire, il faut savoir séparer le bon grain de l’ivraie! Et si tu regardais bien les dit albums des photographes, tu verrais qu’il y a les précurseurs et ceux qui ont été pionniers et d’autres qui ne font que suivre (regarde bien les dates des shootings et de sorties des photos et tu verrais que ce que les bons ont fait il y a des années sont repris par les nouveaux actuellement) et ce sont les personnes de cette deuxième catégorie qui pullulent en ce moment et qui font que tu mets tout le monde dans le même panier. Ce qui n’est pas bon je trouve!

  6. Bonjour vous,
    les cons, les anosibeens(ceux qui sont pas dans la categorie des cons) et les autres.
    Article très intérressant à lire, assez détaillé. On voit que tu t’es documenté, lol.
    Si ce n’est une certaine subjectivité dans quelques lignes, j’adhère. Mais bon, je dirai que le post s’adresse plus aux pseudo-photographes qui s’identifieront certainement au côté critique du post… n’empêche, quelques vérités bonnes à dire.

    Sinon, il est l’heure de manger.

    PS: trop de « photographes » tue la photographie, malheureusement.

  7. J’ai envi de dire que c’est bien, tu sais écrire au bon moment sur des sujets d’actualité.
    Mais tout ce que je retiens c’est que tu as un sérieu problème avec l’argent et ceux qui en gagnent.
    Tu veux du travail ? Tu as besoin d’argent ? Demande a un de ces photographes de te prendre comme assistant si jamais… non ?

    Aaaaaahhh non c’est vrai tu préfères tu préfères boire « ilégalement » des bières à lacity en écrivant tes articles bourrés de fautes de grammaire et d’orthographe.
    C’est bien continue, le Pulitzer de la critique seras bientôt à toi.

    En passant, si tu n’arrive pas à te corriger toi même, je te conseille de passer tes articles dans word au moins, et d’activer la correction automatique parce que là, on ne peut pas continuer comme ça, autant lire un billet d’un enfant de 8ans.

    J’attends avec impatience ton article sur les présidentielles et les candidats, ça promet !

    1. Heuuuu … passer sous le correcteur office comme toi
      Et en parlant de fautes
      j’ai enviE
      « des sujets d’actualitéS »
      sérieuX
      « demandeS à »
      « tu préfères tu préfères »
      ilLégalement

      ça va j’ai corrigé les fautes ou il en reste ?

      1. Euuuuuuhhhh… c’est dommage tu t’es encore trompé je parle de l’actualité en général, comme un tout donc « des sujets d’actualité » !
        Crois-moi le correcteur Office t’ira très bien pour commencer, ou si tu préfères OpenOffice vu que tu fais dans les Creative Commons. 😉
        Ah oups oui c’est vrai « demande à » faute d’inattention

  8. Mec, tu crains. Trop de préjugés, critique qui ne mène à rien. Tu devrais retravailler tes documentations, pour être plus crédible. Parce que ça n’a aucun fondement. Ce sont surtout des préjugés.
    Et si jamais c’est de l’humour, une école d’humour devrait être spécialement ouverte pour toi 😀

  9. Et une dernière chose, pendant que toi tu perds ton temps à écrire ces…stupidités, les photographes eux travaillent et gagnent l’argent qu’ils méritent. Et si la jalousie te ronge à ce point , faudra plutôt aller travailler (étudier si ça n’a pas été fait…il y a de forte chance dans ton cas lol ) et trouver un « bon » boulot pour te mettre de l’autre côté de la barrière.C’est-à-dire dans la classe dite la bourgeoisie.

  10. :/, juste une question: que proposes tu comme solut° par rapport à tout ça alors ? certes c facile de critiquer les autres et de poser des problèmes par ci par là, mais rien n’avance.

      1. Ok ok, En attendant comme mes collègues l’ont déjà cité ci dessus tu peux déjà visiter le site http://www.uppmada.com et que nous essayons déjà de faire le nécessaire (bien avant la parution de ton article). cela te donnera peut être une autre image des photographes professionnels malgaches ?, sauf si tu es vraiment un anti photographe purement et durement comme sur ton twitter ;).

    1. solution? tarifez à 10 000 Ar la journée et vous serez dits « vrais » photographes par l’Ingénu
      en même temps je dis ça je dis rien, c’est l’Ingénu le maître pour décider si les UPPMistes sont professionnels ou non, c’est lui le maître de la photo (moins de flous please, plus de photos plates, merci et plus filles qui sautent, on veut des poses photos de l’avant guerre)

  11. Si je peux me permettre une remarque pratique : tu as un potentiel de style. Tu devrais d’ailleurs le retravailler sur certaines phrases.
    2e remarque : Lisant ta phrase « Pour conclure je dirais que j’aime la photographie, mais je n’ai ni les moyens, ni la capacité, ni même l’insolence d’être « photographe » alors je ne m’y risque pas » , je me dis que tu critiques quelque chose que tu ne connais pas finalement et c’est bien dommage. On se dit même que tu y reflètes une certaine frustration. Bref, tu gagnerais beaucoup à valoriser tes pairs par tes écrits qu’à les critiquer. Crois moi, des blogs comme le tien il y en a pléthore. Mais des blogs malagasy qui vantent le talent de ses compatriotes, pas autant. Tu gagnerais à être lu et à être pris plus sérieusement . Enfin voilà c’est dit, du reste, tu ne prends que ce que tu veux.

  12. Izaho izay manoratra aloha tsy mpaka sary fa manambady mpanao asa-tanana.Ny tiako ambara eto dia ny hoe: fotoana mampandeha ny fakana sary izao ka tsara raha mba mametraka ny fakana sary @ tokony ho izy ry zareo. Tadidio anie fa izay no mahatonga ny vahiny tsy hanome lanja ny asa tanana malagasy e.Ka hoy aho hoe, tsy mampaninona ahy ny mandoa vola be raha toa ka mahavita tsara ilay mpanatanteraka azy.Eto aloha dia fantatro fa tena misy mahay azy ireo photographe ireo nefa koa tsy azo adinoina ny mpanao peta-toko, ka hoy aho hoe, ataovy tsara ry zalahy ilay UPPM tianareo atao io mba ihavahan’lisany @ ilay mpanao peta-toko a.

  13. O boy! How sad! I completely agree with Hery. « Ory hava-manana ». Why would you be jealous of what others make? They work, and they price it the way they want it to be priced. So what? If others can afford them, why in the world would you complain about it? Seriously? Get a life! For real.

  14. Bonjour monsieur,

    Tout ça c’est bien, des affirmations gratuites qui enfoncent bien Essentielle, No comment et tout ça …. mais avez vous idée du travail qu’il faut pour parfaire une photographie, du temps que ça prend? Du matériel necessaire ? Chaque métier est différent, mais etant probablement au chômage, à part distribuer des pics sur un blog vous avez peut être oublié ce que c’est.

    Vous parlez d’art mais j’ai pas l’impression que vous sachiez apprécier sa valeur vu comment vous parlez du flou qui cch

    1. *Du flou qui cache le paysage … huuum pas tres lumineux tout ça, etant donné que si on photographie la mode ou les portraits, le tout est de mettre en valeur le sujet non? … bref passons. Au final documentez vous, allez en shooting avec un de ces photographes pro, prenez des clichés, faites le traitement chez vous, vous verrez alors que c’est loin d’être de la magie …. reecrivez nous ensuite pour faire part de votre expérience, on serait curieux de savoir 🙂

  15. je suis pliée de rire. Mais je redis un commentaire cité plus haut « il a dit tout haut ce que les autres pensent tout bas ». Quelle idée de se prendre en photo en temps de pluie, au milieu d’un champ, avec de hauts talons ! (et je l’ai bien vu). Pour ensuite photoshopper les photos et attendre un « j’aime » et un « manja akia njiii » hypocrite de la part de ses amis sur fb.

  16. Cet article est trop vrai pour que 90% des commentateurs soient des UPPMistes (Union des Pornographes Pros de Mada).
    Merci à toi Anosibe d’avoir écrit ce que bons nombres de personnes n’osent pas crier par peur de « tambabe ».
    Vive la vraie photographie et les vrais photographes.

  17. J’ai trop aimé le mariage qu’on a couvert samedi dernier. Moi et mon équipe avons pris beaucoup de plaisir a photographié la fête mais aussi le champagne, la limousine, la reconnaissant de tout le monde avant notre départ sans oublier la facture à la livraison… C’’est a peut prés ce que ressent tous les photographes professionnelle qui font bien leurs boulots car les gens en veulent toujours d’eux quelques soit son prix. Toi trouve aussi ta voix, soit bon dans ce que tu fais et tu auras ton compte…

  18. Ping: anosibe
  19. peut être que le site filtre et rejette les rageurs….en même temps je dis ça je dis rien 😀 je ne suis pas non plus un informaticien, asio post mikasika ny informaticiens kely indray aloha e, na ny bloggeurs gauche droite isan-karazany, non? tu veux pas? chais pas moi, pour passer le temps

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s