Film Vita Gasy

Salut à toi peuple d’Anosibe, toi qui ne comprends rien au telenovela sauf lors ce que l’héroïne pleure, car tu n’as pas ton CEPE. Toi qui achètes ta collection de « films Gasy » à 1.500 Ar pour cinq films.
Pour ceux qui n’ont pas la collection de cinq « films Gasy » pour 1.500 Ar, je vais faire un petit cours de cinéma « vita Gasy » vite fait, à travers des films dont vous avez surement déjà entendu parler et que vous n’avez peut-être pas envie de voir. (Bande annonce : Rafoza sarotiny 9, Deux 104, Hatraiza Andriamanitra 2 et I Neniko 3).

Rafoza sarotiny 9 :

Bon, comme le titre le dit ça parle de relation entre belles filles et belle mère et comme le dit le titre, c’est le neuvième (pour l’instant). En résumé, le film parle de Francky qui a une copine qui s’appelle Beny, pour séparer Francky et Beny, sa mère a introduit Emily la bonne de maison, mais Francky est tombé amoureux de Nasta, … (là je n’ai plus rien compris) … Ensuite, Beny, Emily, et Nasta emménagent dans la même maison avec chacune un enfant de Francky qui a totalement disparu.
Le neuvième volet de cette saga dure approximativement 1h20. Ceux qui aiment les séances d’engueulade et les scènes de ménage trouveront leur bonheur. De plus cela fait neuf fois qu’ils font le même film, on peut dire qu’ils sont calés. Juste quelque fausses notes par rapport à la musique, aux jeux d’acteurs, à la prise de vue, à l’histoire, à l’endroit et un sérieux (genre grave quoi !) problème psychologique. (Pour ce qui ont vu la fin du neuvième film, mettez-le en commentaire, j’ai arrêté au bout de 30mn).

Deux 104 :

204

Résurrection de Chantale qui s’est fait écraser par une moto en Thaïlande. Et l’histoire reprend ! Je me permets de dire à l’avance que ce film est la moitié du premier, tant au niveau de la qualité que de la quantité. Le film dure désormais 1h20 et avec beaucoup moins d’actions et de répliques stupides. Par contre tous les personnages ont la faculté de téléportation et apparaissent quelque par de l’autre côté de l’ile sans qu’on sache pourquoi ni comment ils ont fait. (Vetivety aho dia eo anilanareo, vetivety aho dia tsy eo anilanareo).
Quant à la pub incrustée manque cruellement de subtilité, par exemple, pour rester dans le champ un camion publicitaire placé en second plan avance et s’arrête en même temps que les personnages du premier plan. Ou encore, on ne sait pas pourquoi sur la table de nuit du héros il y a des tonnes de savons Lark (pour se branler ?!) et de pâte dentifrice Formula.
En ce qui concerne l’histoire. Bah, c’est le même truc que dans le premier. Sauf qu’on voulait juste insister sur le fait, d’abandonner les enfants jumeaux dans le Sud-Est de l’ile. Justement par rapport à la géographie j’ai vu le plus grand WTF de ma life. Ils sont censés être au Sud Est là où on fait du Batrelaky et sans Baobab, alors que dans le film, ils font du Kilalaky sur l’allé des Baobabs.
Bref, c’est un film pour les sportifs comme Malok’ila où on court tout le temps.

Hatraiza Andriamanitra 2 :

Je n’ai pas vu le premier, mais au début le film nous propose un petit récapitulatif de ce qui c’est passé. On suit donc une fille orpheline de père et de mère qui vient de la campagne qui travaille comme bonne pour le mari de son amie et patronne qui est morte. Et soudain, téléportation, elle se retrouve à la campagne avec sa petite sœur, et décide de travailler en ville comme cuisinière. En une journée elles ont trouvé une maison à louer, elles se sont fait virer, elles ont dormi dans la rue et ont perdu tout leur argent. Le lendemain la petite sœur est envoyée chez père Pedro, et la grande sœur a trouvé un papa.
Au fil de l’histoire, on montre les anciens personnages qui n’ont plus aucun lien avec les deux orphelines. Ailleurs, la grande sœur trouve du boulot, se fait tabasser, et devient pute (trop prévisible). Soudain apparait Benja Ralibera qui descend d’un 4×4 et la ramène dans son émission « Tsiambara-telo » pour les dix dernières minutes du film où elle y fait la récapitulation de sa vie. Là j’ai vu la meilleure incrustation de pub de ma life ! car durant l’émission, il a dit qu’il allait envoyer une pub et il a envoyé une vraie pub où un des personnages du film apparait comme dans son émission.
C’est un film tout plein d’émotions comme on s’y attendait (juste un peu mal exploité). Et durant tout le film, je me suis posé la question : quel est le rapport avec le titre ? En tout cas on sait qu’il y aura une suite, car la fin était plus… je ne saurais expliquer mais bon.

I Neniko 3 :

Mon préféré et le meilleur ! Par rapport à tous les films dont j’ai vu les épisodes précédents, je me souviens de tous les personnages. Le film comportait moins de WTF et pas de téléportation. Il s’agit d’une sorte de satyre de la situation sociopolitique malgache : le maire président d’une église évangélique, qui fait un bizness de lait et de film porno, et veut se présenter aux élections contre une femme qui fait du yaourt, qui héberge sa rivale et est obligé d’aller à Nosy Be (pas Anosibe, là-bas il n’y a pas de « trano sachet ») et communique par téléphone à ses militants qui réclament son retour « Mama mody ».
Toutes les séquences par rapport aux autres films étaient logiques, quoiqu’on voit quand même les ombres de caméra, de micro, et de personnes qui bougent, comme dans les films d’horreur.
Toujours par rapport aux autres, les acteurs jouent moyennement bien. Il n’y a pas d’incrustation de pub. L’humour assez bon.
Alors pour résumer, le film « vita Gasy » a encore du chemin à faire, et j’espère sans téléportation et avec plus de cohésion et de cohérence. Si jamais vous faites du « film Gasy » un jour, ou si vous en faites déjà : je vous en supplie ne répétez plus jamais les blagues déjà faites.

Ps: pour les illustrations, j’ai fait avec les moyens du bord … 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s