Rugby : Les Makis ont-ils le niveau pour la coupe du monde

À Madagascar le rugby a repris depuis peu du grade. La preuve : Un stade tout neuf pour l’équipe nationale (qui ceci dit en passant le mérite beaucoup plus que l’équipe des Barea).Tout ça pour récompenser et encourager leur performance au championnat d’Afrique. Depuis ce sacre les rugbymen sont devenus les chouchous de ce cher Président de la Haute Autorité. Mais en fin de compte est-ce qu’ils ont vraiment le niveau pour un le Mondial ? Et en tant que fan des XVMakis(comme tous les bonGasy) et surtout fan de rugby, je me suis dit que … Ceci est une analyse qui n’engage que moi libre à vous d’être d’accord ou pas.

Le physique :

C’est sûrement la première remarque faite aux XVMakis, ils sont trop petits. Et pas seulement au XVMakis, mais aussi au Barea, au judoka, au … bref à tous les sportifs made in Madagascar. Et dans un sport comme le Rugby on imagine bien l’importance que le physique peut avoir. Mais qu’en est-il vraiment de la situation : Tolotra Ramaromiantso ou Gana be (T.A.M. Anosibe) fait quand même 110Kg pour 1m91. Il a le même post que Chabal qui lui fait 113kg pour 1m91. Ou un autre exemple, notre numéro 7 Andriamananjara Vonjiniaina Marson fait 1 m 88 pour 103 kg dit Jota Be n’est pas très loin de Ricchi Mac Caw (le Capitaine des Alls Blacks) avec son 1m87 et ses 106 kg. Pour ma part je ne crois pas que le physique en soit qui constitue le vrai problème, c’est plutôt au niveau de la puissance. Le fait de soulever 150Kg de riz à chaque porté en tant que docker au marché d’Anosibe semble ne pas suffire.

Les XV Makis de Madagascar
Les XV Makis de Madagascar

La puissance :

Je ne sais pas comment les Makis s’entraînent, mais on voit qu’il y a un manque considérable de puissance physique et d’endurance dans l’équipe. Un problème qui a déjà coûté sa place dans l’équipe nationale à José. Le sélectionneur de l’équipe nationale l’a jugé trop gros et pas assez endurant. Bruce Li n’avait pas un corps de géant, mais il était suffisamment rapide et suffisamment pas gros (musclé) pour dégager une puissance incroyable. Il faut rendre nos joueurs moins gras, plus en muscle et plus rapide pour avoir plus de puissance et plus d’endurance.

La mêlé :

Oui, oui, oui … nous sommes nul en mêlé, et ce n’est pas parce que notre pack d’avant sont trop petit, pas du tout. Nous manquons d’entraînement en ce domaine. Et Dieu sait à quel point c’est important et que ça ne dépend pas du poids des avants. Il a été souvent dit que les Australiens sont parmi les meilleurs Rugbymen du monde, avec joueurs très puissants, très rapides, et très techniques… mais avec une mêlée ridiculement faible face aux Néo-Zélandais plus petits et plus légers qui ont sue exploité cette faille de la mêlée Australienne durant la dernière coupe du monde. Et si vous avez suivi le match entre les Makis et la Namibie cette faille a failli coûter le titre aux Makis. On peut et on doit améliorer notre mêlé.

Le placage :

Une remarque que j’ai entendue durant la coupe d’Afrique de la part de nos chers commentateurs de la TVM c’est l’incapacité des Makis à tenir. Chaque Initiative personnelle du camp adverse avec usage de puissance physique crée des dommages dans celui des Makis. Le bilan est simple, tellement on ne sait pas faire des placages propres et efficaces qu’on dit qu’on n’est pas à la hauteur physiquement. Non, on est à la hauteur, Ricchi Mac Caw n’est pas le plus grand ni le plus puissant des All Blacks mais c’est leur meilleur plaqueur. Un exemple encore plus marquant celui de Augustin Picho le petit 1/2 de mêlé des Pumas d’Argentine qui pouvait chiper un ballon à un « géant » de 130 kg sans le mettre au sol. Le tout est dans la pratique.

Le jeu aux pieds :

Bien sûr diriez-vous notre capitaine José Rakotoarisoa Harison ou José dispose d’un jeu aux pieds extraordinaire, il est tellement balèze qu’il est jusqu’à ce jour le meilleur marqueur des XVmakis avec plus de 500 points marqués même s’il reste loin derrière Wilkinson et ses plus de 1100 points. Mais pourtant il reste devant Dimitri Yachvili et ses 320 points. Le seul petit problème, c’est justement qu’il n’y que José qui dispose d’un jeu aux pieds d’un niveau international. On pourra toujours dire que Coco peut éventuellement le soutenir, mais ce n’est pas suffisant. Surtout au niveau des 3/4, ils ont un jeu aux pieds tellement pitoyable qu’il n’ose pas l’utiliser (et c’est tant mieux) quoique des fois c’est source de problème dans certaines situations. Ce que j’en dis c’est : amélioré le jeu au pied des 3/4 et des 1/2 pour avoir plus de diversités dans le style de jeu.

Les combinaisons :

S’il y a une chose que les Blacks redoutaient le plus durant la finale de 2011 c’est les combinaisons des Bleus, des jeux de passes qui faisait perdre la tête aux défenseurs, tellement c’étaient rapides, précis et flirtant même avec la faute. En ce qui concerne les makis le jeu est assez basique, sauf sur initiative personnelle où on assiste à un vrai spectacle. Pour les combinaisons, il n’y pas de miracle : il faut en créer et les répétés encore et encore et encore et encore … comme une chorégraphie et quand viendra le moment de les sortir… ce sera l’apothéose.

Ce qu’il faut changer.

Personnellement, je ne changerai rien à notre équipe nationale, elle est déjà d’un niveau tout à fait acceptable. Sauf juste quelques réajustements :

Ce qu’il nous faudrait, c’est un 1/2 de mêlé tout à fait différent. Il doit être assez fort pour soutenir les avants, assez rapide pour suivre les 3/4, assez intelligent, et avec un bon jeu avec un bon jeu aux pieds pour offrir d’autres styles de jeux.

Les 3/4, bien sûr ils sont rapides, mais ils ont peur du contact physique. Oui certains de nos 3/4 sont des poules mouillées et d’autres ont les mains tellement glissantes qu’ils lâchent le ballon trop facilement. Soit on décide de les remplacer, soit on les entraîne pour régler ce problème. La preuve dans toutes les autres équipes le meilleur marqueur d’essais est un 3/4 aile, pour nous c’est Coco, un arrière.

En résumé

Si on pouvait corriger ces problèmes et on peut les corriger. Je dirais qu’on a une équipe suffisamment au niveau pour aller à la coupe du monde (même si l’IRB nous classe 42e mondial), et peut-être même y gagner des matchs. On a la forme physique et on peut améliorer notre puissance. On a des joueurs de niveau très haut niveau, si on ne cite que Gana, Coco ou José … qui comme les autres peuvent encore devenir plus fort et plus techniques. On a le meilleur sélectionneur qu’on puisse rêver, il lui faut juste l’appui d’entraîneur physique plus moderne et expérimenté. On a un championnat local de très bon niveau, pas besoins de joueurs expatriés. On doit juste oublier nos complexes devants les « grandes équipes » et le monde est à nous et qui sait peut-être un jour le « Webb Ellis ».

Allez les Makis !!!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s