Une sainte visite

En effet il y a deux sortes de visites : les visites saintes et les autres. La première a bien voulu faire grâce Madagascar d’un autre come-back. En effet après la visite de Sainte Thérèse de l’enfant Jésus (ou du moins ce qu’il en reste), aujourd’hui c’est le tour du saint préféré des Malgaches (je parle bien sûr des catholiques) : Don BOSCO. Il est tellement célèbre que dans presque toutes les villes de Madagascar il y a au moins un bâtiment qui porte son nom, et même la deuxième Radio la plus écoutée de Madagascar (si ce n’est la première) s’appelle Radio Don Bosco.

Qu’est-ce que ce saint a de si particulier ? En faites rien : il a été un homme bon durant toute sa vie, il a fait quelques miracles … des trucs banals de saint quoi. Mais à l’instar des autres saints, Don Bosco a fait un rêve. Chose tout à fait banale de nos jours, mais pour l’époque c’était extraordinaire. Car voyez-vous seuls les grands hommes rêve. (bien sûr j’exagère) Si Martin Luther King n’avait pas fait ce rêve (car il s’agit d’un rêve en particulier, et non de tous ses rêves) il n’aurait pas fait son célèbre discours. Et bien Don Bosco aussi a fait un rêve. Mais lui il n’en a pas fait un discours, il l’a raconté à un ami. Il a soi-disant rêvé d’un pays au large de l’Afrique australe, mais ironie du sort il se réveille avant de savoir de quel pays il s’agit vraiment.

Les reliques de Don Bosco

Bien sûr, il a surement rêvé d’autres pays et d’autres endroits, mais cela est suffisant pour que les Malgaches le placent en pole position. Ce rêve ne figure évidemment pas dans sa biographie (et puis qu’est-ce qu’une nuit dans la vie d’un saint ?). Mais par contre on le retrouve derrière tous les petits livres illustrés qui racontent son histoire. Des petits ouvrages très bien illustrés, avec des textes en malgache, et à prix très réduit, racontant l’histoire des saints … et moi-même j’ai encore toute ma collection je sais plus où. Ces livres aussi bien soient-ils, n’ont pas réussi a stoppé l’invasion des églises évangélistes.

Qu’est-ce j’aimerais vous dire que la réaction des églises évangéliste concernant cette visite de cadavre. Ne s’est pas fait attendre pour un peu d’action. Mais non, ça va, aucun commentaire. Pas de remarque particulière. Je suppose qu’ils n’ont rien dit vu le rapport un peu spécial des Malgaches avec les morts. Les Malgaches lavent bien leurs morts, dansent avec … faire faire un petit tout de Madagascar à une célébrité, même mort ne gênera personne. Même le Pasteur commando et futur président (selon ses prédictions) qui est allé se battre contre les « mauvais esprits » d’Ambondrombe (un endroit bien localise où selon les croyances des anciens les âmes vont après la mort) n’a pas fait de remarque.

Bien sûr cette visite constitue un gros coup marketing. C’est bien connu, quand le Pape ne sert à rien, on sort les cadavres. Quoique jusqu’à maintenant je ne vois pas une sévère augmentation de conversion ou de reconversion vers le catholicisme. Les églises sont toujours aussi vides. On est tenté de croire que la Main de Don Bosco n’a pas fait germer la flamme religieuse dans le cœur des Malgaches. Visiblement la main toujours intacte d’un cadavre de plus de 200ans n’est pas aussi influente qu’un bon pasteur évangéliste.

Dans l’interprétation de ce fait, les esprits divergent. Mais faut-il forcément une interprétation à cela ? Saint Ignace de Loyola (oui encore un saint) ne disait-il pas : « Pour celui qui croit, aucune preuve n’est nécessaire. Pour celui qui ne croit pas, aucune preuve n’est suffisante. » Si on me demande de donner un sens à ce « miracle », je dirais : « la raison pour laquelle ce soit la main, mais pas une autre partie du corps. C’est pour véhiculer l’idée de travail (en opposition avec inaction et non avec chômage), ». Bien ce n’est que mon avis et cela n’engage que moi. Ceci dit j’aimerais dire que mes raisons sont purement politiques (à prendre dans son sens premier = relatifs aux affaires de la cité). Oui, je crois au pouvoir de l’effort individuel.

Dans un sens métaphysique (= Réflexion abstraite ne donnant aucun résultat concret) cette main est le symbole de l’esprit, la conscience qui nous oppose des autres les animaux. Anaxagore disait bien que « l’homme est le plus intelligent des animaux parce qu’il a une main » . Mais cela ne se limite pas seulement à l’intelligence puisque nous sommes « homo sapiens sapiens » (qui littéralement veut dire : homme sage sage). La première sagesse concerne de notre raisonnement logique, évidemment la deuxième concerne notre esprit moral, au sens d’âme.

***

Petite remarque en passant : St Thérèse a débarquée le jeudi 13 janvier 2003, et Don Bosco le 16 août 2012, tout 2 en période de crise politique. Chacun peut y donner le sens qu’il veut.

Publicités

3 réflexions sur “Une sainte visite

  1. J’espère au fond de moi que je ne me ferai pas emprisonnée si je m’exprime à propos de cet « évènement » qui vient de se faire connaitre mon pays. Certes, le cher DON BOSCO a fait de bonnes oeuvres de son vivant ; certes il pourrait être un bon exemple pour tous les jeunes du monde entier; certes, il a été fervent dans sa foi ; certes, il aurait pu être un saint. Mais une chose est vraie, Le Seigeur seul est saint depuis et pour toujours.
    Je ne vois pas, personnellement, l’intérêt d’acceuillir avec joie et avec toute une dépense, qui pourrait être utilisée pour les nécessiteux, un cadavre (Si seulement il s’agit du bon corps du Saint Don Bosco) si ces jeunes ne se décident même pas de prendre son exemple. Moi, je vois que ce n’est qu’une forme de mort. Ce n’est pas le corps du Saint Don Bosco, ce n’est qu’une forme pour rappeler aux personnes qui ont besoin de preuve que le Saint Don Bosco eurent existé. Mais ma question est, faut – il vraiment déterrer le corps de Jésus pour que le monde entier croit en Lui? Moi, je dis que cet évènement de ballade avec un cadavre ou relique (à chacun d’utiliser son lexique) ne fait que détourner l’attention, les yeux des jeunes chrétiens ( jeune dans la foi et dans l’âge) loin du Salut divin par Jésus Christ! C’était pour elever un mort et non Jésus qui a fait de lui un bon serviteur.
    Bref, je regrette que je ne sois pas contente que certaines religions osent détourner l’attention de l’église sur les choses que Dieu a fait au lieu de la fixé sur le Seigneur Jésus Christ, la source de toute bonté, de tous pardon. Le seul qui a osé annoncé qu’IL EST LE CHEMIN, LA VERITE, et LA VIE. Le seul qui nous garde et nous procure la FOI, l’ESPERANCE et l’AMOUR.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s