Discours du président de la HAT, Andry Rajoelina à l’ONU (1)

Un petit tour sur le blog de Ndimby j’ai pris une aspirine. Après la lecture de celui-là, vous en prendrez une autre. On parle beaucoup du discours d’Andry Rajoelina à l’ONU . Je me suis demandé pourquoi ne pas aussi faire une analyse de ce discours ? Et bien voici le résultat. Disons la version 1.

La première étape d’une analyse de discours est de faire l’inventaire des éléments linguistiques. Une liste en somme. À partir de là, on tire une première hypothèse. Voici ce que j’ai trouvé, et voici mes hypothèses à vous de trouver la vôtre.

ça mixe grave !!!!

1388 mots : il y en a suffisamment pour confirmer ma théorie les politiciens parlent, parlent et parlent beaucoup et n’agissent pas.

152 adjectifs (dont 115 qualificatifs) : Franchement pour qualifier quoi ?

118 épithètes : Pour le style, c’est toujours bien de dire « reconnaissance universelle », « moyens pacifiques », même si on ne sait pas trop ce que ça veut dire ou qu’on sait mais on s’emballe les …

53 phrases : une moyenne  de 26.188 mots par phrase. Obligatoirement ce sont des phrases complexes (je suis prêt à offrir une glace à celui qui fera une phrase simple avec 26 mots), comme la situation d’ailleurs.

38 paragraphes (def : Division d’un texte en prose présentant une certaine unité de sens). 53 phrases sur 38 paragraphes ? He !! On est à l’ONU et ce n’est pas un poème.

166 verbes (116 sans auxiliaires) bof ! sans commentaires… (tiens une rime)

            65 % au présent : « bah we je suis à l’ONU c’est ça mon présent, la classe, t’as déjà vu David Guetta ou Bob Synclar à L’ONU ? … »

            30 % au passé : « Si j’avais plus de 70 ans, j’en parlerais beaucoup… »

            Et 4 % au futur : « Je ne prévois pas d’avenir pour Madagascar, alors pourquoi j’en parlerais. »

81 conjonctions

             57 de coordinations : il faut unir Abus et pouvoir, crise et famine, mort et violence… c’est pour ça qu’il y en a beaucoup

             24 de subordinations : c’est comme dans la vie. Il faut des maitres des principales et subordonnées

51 adverbes : je trouve pathétique l’utilisation massif d’adverbe pour faire plus intense alors qu’on manque de lexique pour trouver le bon terme. Inculte !!!!!!!!!!

Voilà pour la récurrence des éléments grammaticaux passons aux éléments lexicaux

9 messieurs : ça pue le lèche-cul là!!!!

9 crises : bah wè, c’est évident, 3 ans que ça dure…

9 médiations : et bien d’autres à venir,

8 « Malgache » : et 4 mouvances qui se battent pour le gâteau

8 internationaux : et pas d’internement

7 peuples : Non !!!! un seul peuple.

7 mesdames : Pas que léchage de cul, mais de chatte aussi (je commence à être vulgaire ?)

6 Madagascar : mon pauvre petit pays laissé pour compte après ces « messieurs » ces « mesdames »

6 pouvoir : je ne sais pas la constitution a été changée, mais en tout cas il y a toujours abus.

5 organisation : qui récoltent notre fric ou qui fait semblant de nous aider ?

5 pacifique : moi je n’en ai vu aucun…

5 politique : il y en a beaucoup plus… vraiment beaucoup plus

5 monde : mais aucun ne prévoit de stabilité pour Madagascar dans ces univers parallèles

2 résolutions :

1 — aller voter pour le moins con.

2 — priez pour qu’il ne devienne pas con lui aussi.

2 « solution«  : Tuer tous les politiciens, Tuer tout le peuple malgache.

2 dirigeants : ça, on le savait déjà, quoique : « on est vraiment libre que le jour ou on a 2 chefs » à méditer

2 paix : une seule suffirait s’il vient maintenant

1 succès : reste à savoir dans quel domaine, ça doit forcément exister à Madagascar. Même si nous avons eu des milliers d’échecs.

1 espoir : Que tout rentre dans l’ordre.

Publicités

8 réflexions sur “Discours du président de la HAT, Andry Rajoelina à l’ONU (1)

  1. Excellent ! On voit bien ton côté prof 🙂
    Sinon la politique m’exaspère mais à un point ! « Voter pour le moins con » mais confier une telle responsabilité à un parfait inconnu qui a su convaincre par le discours…BOF HEIN.
    Acta non brava.

  2. un pur régal ton article, dommage que je ne le découvre que maintenant…sinon, pour le discours, c’est tout un pléthore de mots et de paroles en l’air, et rien d’autre, venant de quelqu’un qui ne comprend surement pas la moitié de son propre discours-ou plutot de celui qu’on lui a demandé de lire- en tout cas, bravo, tu as fait du bon boulot ^_^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s