La PNL un monde de sens

Dans le précédent article nous avons parlé de la représentation du monde, et de l’influence que la perception sensorielle a sur cette représentation du monde. « Notre bagage biologique nous a doté de quelques sens qui préfigurent (et limitent) les facettes et l’étendue du monde que nous pourrons connaître. Chacun d’eux nous permet de mettre en forme un aspect différent de ce que nous pouvons percevoir de notre environnement …. Percevoir n’est pas «puiser» dans une supposée multitude d’informations disponibles dans la «réalité». C’est créer de l’information en interagissant au sein de cet environnement. Percevoir est très actif, et très dépendant de notre fonctionnement global, donc nous avons une forte responsabilité sur ce que nous percevons.»*

Quelle que soit la situation de communication, il y a toujours sollicitation d’un chemin sensoriel. Ces chemins sensoriels constituent une passerelle supplémentaire implicite aux passages du message. Parfois quand on n’utilise pas le bon chemin, nos arguments ne « passent pas », dans ce cas précis on a tendance à obliger les autres à prendre notre chemin personnelle. Cela cause plus de problèmes que de solutions. La PNL préconise justement dans ce cas précis de prendre le chemin sensoriel de l’interlocuteur pour faire « passer » notre message. On parle bien sûr ici de chemin sensoriel dominant, car une personne utilise tout ces sens pour communiquer, et certains sens plus que d’autres.

5 sens image de "the cid"

D’abord il faut savoir que comme le porc, le rat et les chiens l’homme à 5 sens (et oui), la vue, l’ouïe, l’odorat, le touché et le goût; le X-men lui en a d’autres mais nous n’allons pas les traiter ici. En PNL les sens sont classés en visuel (V), auditif (A), kinesthésique (K) : tout ce qui est toucher, ressenti, mouvement, … olfactif (O), gustatif (G), Dans le jargon de la PNL: “le système VAKOG”. Dans certains ouvrages j’ai pu lire la présence d’autres composants au système, mais nous (à notre niveau) on va plutôt en enlever. Vu que le goût et l’odorat sont implicitement liés aux sensations kinesthésiques, on va les coupler ensemble pour ne plus donner que VAK(OG).

Pour que vous ayez de quoi vous occupez jusqu’au prochain article, entrainez-vous à repéré les dominantes sensorielles des gens qui vous entourent. Je vais quand même vous donner des indices dans ce petit exercice (j’ai « volontairement » oublié: la PNL se base sur des exercices d’observation, mais je suis sur que vous l’avez compris :p).

– les personnes à dominante Visuel (V) : a un lexique plus «coloré» (beaucoup de références aux couleurs), plus «géométrique» (des références aux formes) dans ses descriptions et aime se présenter sous leur meilleur jour, dans une tenue qui leur donne une bonne image. Les femmes à dominante visuelle se montrent perfectionnistes dans leur façon de s’habiller. Dans l’ensemble, Le ton de la voix est tonique et le rythme rapide. Elles aiment attirer les regards et respectent généralement une distance conversationnelle assez longue car elles veulent avoir une vue d’ensemble de la situation.

– les personnes à dominante auditif (A) sont très soucieux de dire les choses, ils ont souvent une voix expressive, adoptent le ton juste. Ils choisissent les mots avec précision et ne sont jamais avares de paroles ou d’explications. Les femmes à dominante auditive aiment que leur apparence « raconte une histoire ». Dès que son interlocuteur prend la parole, l’auditif qui écoute penche la tête sur le côté, comme s’il était au téléphone. La distance conversationnelle d’un auditif n’est pas caractéristique

– les personnes à dominante kinesthésique(K) adoptent généralement une posture décontractée et semblent à l’aise dans leur peau (quand tout va bien, parce qu’un kinesthésique mal à l’aise souffre à l’excès). Ils choisissent leurs vêtements pour le confort, la qualité, la texture des matières et l’esthétique compte moins que pour les visuels. Une femme kinesthésique n’accepte jamais d’avoir mal aux pieds dans des chaussures neuves. Et n’hésite pas à toucher son interlocuteur au cours de la conversation et, pour cela, se place à une distance conversationnelle qui peut être très courte.

lien de l’image the cid

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s