Petite introduction à la Programmation Neuro-Linguistique

Moi j’aime bien lire, et surtout les ouvrages qui ont des rapports avec la communication. Et dernièrement, je suis tombé sur des articles qui traitent justement un autre genre dans la communication. N’étant pas dans notre programme Universitaires, trouver des livres traitant de ce sujet fut un peu difficile. Mais j’ai quand même réussi à en trouver. Le sujet en question s‘appelle : PNL ou Programmation Neuro-Linguistique, en anglais NLP, Neuro-Linguistic Programming. (Non chers geeks, il ne s’agit de balancer des codes sources dans le cerveau, même si c’est un peu le principe :p)

La PNL est, comme le dit l’auteur de l’ouvrage, « de la psychologie appliquée ». Alors pourquoi est ce que j’en parle dans un blog de linguistique ? Et bien d’abord ce n’est pas un blog uniquement centré sur la linguistique, mais un blog de passionné de linguistique. Et puis la PNL s’applique à la communication, voila pourquoi il nous intéresse. Les possibilités qu’elle offre dans l’amélioration de la communication sont conséquentes, alors pourquoi s’en privé ?

La rencontre entre Richard Bandler, psychologue, et John Grinder, linguiste, en 1972, à l’Université de Santa Cruz, Californie, qui a donné naissance à la PNL. Ils ont mis en commun leurs savoirs et leurs expériences. Ils travaillent sur l’excellence de la communication et explorent différents types de situation pour repérer leurs caractères communs. Pour les fondateurs de la PNL, l’excellence se mesure en fonction du résultat obtenu. Même si la PNL vient de la combinaison de la linguistique et de la psychologie, elle est majoritairement psychologique.

un cerveau pour changer

En effet « Le terme programmation fait référence à la comparaison entre l’ordinateur et le cerveau qui crée et applique des « programmes » de comportements. Ce terme désigne les processus dynamiques de perception et de représentation sensorielle, d’organisation de la pensée et les comportements. Le terme neuro-linguistique concerne la prise en charge par le système nerveux des informations sensorielles et leurs manifestations dans le langage et le comportement.»     

 

Grâce à l’observation minutieuse d’innombrables enregistrements vidéo, Bandler et Grinder parviennent à mettre en évidence des éléments constants dans toute situation de communication efficace. Les modèles d’efficacité, vont bientôt apparaître, seront appliqués à la psychothérapie, au développement personnel, mais aussi à des contextes très différentes et très diverses: relations parentales, éducation, enseignement, management, vente, négociation, etc….

Pour continuer et conclure cette petite introduction à la PNL, nous reprendrons la métaphore informatique. Selon une situation donnée, le cerveau conçoit un programme ou plus précisément utilise un programme déjà en place. Ce programme sera ensuite transformé en comportement. Mais ces programmes ne sont souvent adaptés à la situation, et dans le cadre de la PNL, ce sont surtout des situations de communications. Une re-«programmation» est donc nécessaire pour que le comportement (linguistique, gestuel et/ou réactionnel)  soit en accord avec l’interlocuteur. Ce réajustement optimisera la communication.

Bon ce n’est qu’une introduction, on verra quand j’aurais plus de maitrise sur la PNL, les étapes à faire pour la re-« programmation » et pour la détection du programme comportemental adéquat.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s