petit cours de linguistique générale

Ferdinand De Saussure

Depuis le début de la vie de ce blog, je vous parle de linguistique sans vous avoir vraiment vous dire ce que c’est. C’est pour pallier à ce manquement que j’ai décidé d’écrire cet article. Et il ne sera pas le seul. Je ne vais pas vous faire un cours complet sur le sujet, on verra cela progressivement. Mais je vais plutôt vous parler de l’origine de cette science.


Ferdinand de Saussure
(1857-1913) est le premier à effectuer une analyse de la langue de type structural, les éléments du système étant définis sur la base de leur fonction et non pas sur celles de leurs caractéristiques phoniques. Sa théorie est présentée dans son Cours de linguistique générale (1916), qui va révolutionner l’étude des faits de langue.

Dans le Cours de Linguistique Générale, la question principale que se pose Saussure est centrée sur l’objet de la linguistique. Il envisage la linguistique parmi un ensemble de sciences existantes ou en devenir. C’est ainsi qu’il tisse des relations entre linguistique, sémiologie et psychologie. Dans une note du CLG, Saussure défend la prise en charge de la linguistique par la psychologie à condition que cette dernière s’aperçoive que  » la langue n’est pas seulement une de ces branches, mais l’ABC de sa propre activité « . Si aujourd’hui cette position paraît peu envisageable au vue des différents développements de la psychologie scientifique, elle est en partie démontrée par la théorie saussurienne.

circuit du langage

Au début du siècle, en psychologie, la pensée était, pour ainsi dire, réduite à l’intelligence verbale et cette dernière était opposée à l’intelligence pratique. Saussure a voulu montrer que cette pensée était moins la faculté de produire du langage que le produit d’une organisation par la langue. La théorie qu’il propose peut être résumée par le fait que la langue donne forme à la pensée, autrement dit que le fonctionnement de la langue est constitutif de la pensée telle que nous la percevons. Bien que laissant dans l’ombre un bon nombre de questions, la théorie saussurienne a le mérite de renverser des valeurs qu’on pensait acquises. Pour Saussure, tous les faits de langue sont à étudier et la linguistique doit donc abandonner tout point de vue normatif. Ce principe implique également que toutes les langues sont dignes de devenir objet d’étude, aucune n’étant supérieure à une autre ou plus intéressante qu’une autre. Cette théorie n’a cessé de faire réfléchir linguistes, psychologues et sémioticiens.

Je conçois que la petite introduction cité ici n’est pas très complète surtout par rapport au livre de Saussure, par exemple j’ai volontairement omis de faire une présentation du structuralisme. Mais j’ai jugé important d’aborder d’abord la raison de la théorie et ensuite le fonctionnement de cette théorie. En plus il me faudrait au moins une vingtaine d’article pour faire le tours complet de ce livre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s