la structure syntaxique

« La syntaxe est l’étude des principes et des processus selon lesquels les phrases sont construites dans des langues particulières. L’étude syntaxique d’une langue donnée a pour objet la construction d’une grammaire qui peut être considérée comme une sorte de mécanisme qui produit les phrases de la langue soumise à l’analyse » in « Syntactic Structures », Noam Chomsky (toutes les citations à venir seront tirés de ce livre, excusez si la traduction n’est pas très bonne je ne suis pas très bon en anglais 🙂

Vous l’auriez surement compris cet article va parler de la théorie de Chomsky. Je ne vais pas vous faire un cours là-dessus(en tout cas pas pour tout de suite) ce serait trop long et je risque de passer plusieurs semaines et cette article fera plus de 3 kilomètres de long. Donc pour l’instant je me contenterais juste de vous faire une rapide introduction de cette théorie tellement novatrice.
C’est l’U.S Army, l’U.S Air Force et la Navy qui a financier une partie de la recherche de Noam Chomsky sur les structures syntaxiques dans les années 50. Pourquoi cette remarque ? Et bien pour vous signaler l’importance du langage et de la communication dans la stratégie aussi bien militaire qu’économique. En effet avant d’envoyer ses soldats en guerre (Viêt-Nam, Coré …) les américains leurs fournissait des cours de langue accélérés. Et une nouvelle théorie linguistique qui vise l’universalité des langues est plus que bienvenue.

Noam Chomsky

La vision de la langue selon Chomsky est simple, « la langue est un ensemble (fini ou infini) de phrases, chacune d’entre elles étant de longueur finie et composée d’un ensemble fini d’éléments. Toutes les langues Naturelles, sous leur forme parlée ou écrite réponde à cette définition puisque toute langue naturelle comporte un nombre fini de phénomènes(ou de lettres dans son alphabet) et que chaque phrase peut être représentée comme une suite finie de ces phénomènes (ou lettres) bien que le nombre des phrases sont infini. »

Bien sûr la vision de Chomsky n’intègre pas (tout de suite) la notion de valeurs sémantiques. Cela il l’explique par l’indépendance de grammaire par rapport à la langue. C’est grâce à cette indépendance que la théorie de grammaire universelle se base. « L’objectif est de séparer les suites grammaticales qui sont des phrases de L, des suites agrammaticales qui ne sont pas des phrases de L, et d’étudier la structure des suites grammaticales. La grammaire de L sera ainsi un mécanisme engendrant toutes suites grammaticales de L et aucune des suites agrammaticales. »

Appliquer à un processus didactique, ont peut dire que le selon Chomsky l’apprentissage d’une langue doit d’abord se faire par la compréhension des mécanismes de fonctionnement(en nombre fini) de sa grammaire. Le lexique (en nombre infini) viendra améliorer et corriger les compétences de l’apprenant. C’est un peu comme le principe des langages formels (notons que la théorie de Chomsky a beaucoup influencée ce domaine). La syntaxe et les lexiques utilisés diffèrent de Java à Perl passant par Ruby. Mais le principe est le même : conditions, boucles …

liens externes:
site officiel
site en français

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s