la communication publicitaire

S’il y a un domaine où le développement ne cesse d’augmenter c’est bien sur dans la publicité. Chaque année le budget mondial dépensé en publicité s’élève à 500 Milliards de dollars qui prouve que les petits spots de 30 secondes que vous voyez sur vos écrans coutent la peau du c**. Mais comment la publicité fonctionne exactement. N’étant pas expert dans le marketing, je me contenterais de donner une analyse linguistique du processus de communication. Une entreprise a une marque, cette marque possède un produit et c’est ce produit qui sera venté par la publicité. Je tiens déjà a distinguer ici la différence entre produit, entreprise et marque. Cette différence nous permettra dans une démarche d’analyse ultérieure de comprendre un comportement « anormale » du consommateur.

La publicité est une démarche argumentative et communicationnelle qui vise à créer un certains comportement chez le consommateur : celui d’acheter. Bien sur dépendant des cas le chemin de communication ne s’est pas bien passé et le processus d’argumentation se trouve donc être inexploité. Il se peut aussi que la communication entre le produit et le consommateur soit bien passé, mais que le processus d’argumentation ne soit pas considéré comme il le devrait être par les consommateurs. On a affaire ici à une valorisation de la marque mais non du produit. Vu certaines publicité (à Madagascar), je constate que l’argumentation n’est pas exploiter, que les annonceurs cherche plutôt à conditionner le comportement par l’intensification des stimuli psychologiques directs sans apporter une valeur communicationnelle à leur produit.

panneau géant loterie malagasy

Par exemple la publicité de la Loterie Malagasy. Le matraquage médiatique est à la hauteur des milliards d’Ariary en jeu. Mais en fin de compte sait-on vraiment à qui s’adresse cette communication ? À quel type de consommateurs ? Quel niveau social ? Tout ce qu’on voit c’est le gros panneau rouge extra voyant avec les milliards placé dessus. Bien sur ils ont pris soins de prendre des personnes de différents horizons : on a des vieux, des jeunes, des couples, des parents .Surtout chose plus que flagrant ces personnages sont des représentations d’une classe sociale plutôt aisée qui me semble un peu stupide car ces personnes n’éprouvent pas forcément le besoin de jouer au loto pour changer leur vie. En fin de compte tout cela ne sert à rien puisque cette publicité est un échec sur le point de vue communicationnel.

Sur le point de vu linguistique, le langage utilisé est un des plus « standard », tout le monde s’y retrouve mais personne ne s’y repère concrètement. L’adoption du français comme langue dominante exclus une grande majorité des malagasy. Selon les statistiques (corriger moi s je me trompe) moins de 18% des Malagasy parlent français, et 1.4% parle français exclusivement. Là je me pose la question : est ce que les concepteurs ont eu une représentation du destinataire du message, où c’est vraiment pour une minorité qu’ils ont fait la pub ? Maintenant j’aimerais juste voir les chiffres « de vente » pour voir s’ils ont fait ou non le bon choix.

L’analyse de cette campagne ne s’arrêtera pas là. Dans des articles ultérieurs j’y reviendrais souvent pour expliciter certaines théories linguistiques.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s